Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 septembre 2010 6 11 /09 /septembre /2010 23:05

 

 

Joseph John Merrick

 

(1862-1890)

 

 

Elephant-Man-Model-Kit.jpg

 

 

 

En août de l'an 1862

Naît un certain Joseph John Merrick

Anglais bien malheureux

Car un trouble génétique

Le syndrome de Protée

Ne fera pas de lui un bellâtre

Il va s'acharner à le déformer

Au point de ressembler à un gros chou-fleur brunâtre

Il est si jeune donc

Que déjà il enfle malodorant

De la tête, d'un bras, du dos, du tronc

Marche en boitant

A sa première décennie

Sa mère décède

Son père peu après se remarie

Sa laideur excède

Tant sa belle-mère

Qu'il quitte le domicile et ses murs

A douze ans et galère

Dans la rue, il cire les chaussures

Fait maints petits boulots

Et cache ses excroissances pas jolies

Sous un grand chapeau

Une cape, des moufles, survit ainsi

Puis devient un phénomène de foire

Montré comme monstre mi-homme mi-bête

Contre deux pennies pour le voir

Les curieux sont à la fête

Un jour un médecin intrigué

Contre les deux pièces de monnaie

Découvre le phénomène exhibé

Emu aux larmes il en pleure pour de vrai

Un peu plus tard l'Angleterre en remords

Interdit ce genre de commerce malsain

«Eléphantman» abandonné alors à son sort

Est récupéré ailleurs dans un train

Il est conduit au brave docteur

Fréderick Treves le sensible

Qui l'apprivoisera avec le cœur

John se révèle être un humain accessible

Intelligent aimant les demoiselles

Mais si horrible qu'il n'a qu'un seul regret

N'être aimé d'aucune d'elles

Déclamant alors que seule l'âme en sa beauté

Devrait suffire à l'amour et son bonheur

Mais...

Le monde a ses idées et ses peurs

John se résigne à jamais !

A l'hôpital où il survécut

Grâce au dévouement de son ami médecin

Quelques visites royales il reçut

Avant d'être retrouvé un matin

Sans respiration... allongé au lit

Suicide, accident...

Seule la position assise le maintenait en vie

En a-t-il décidé autrement ?

Nous sommes en avril de l'an 1890

Son squelette est conservé depuis au collège des médecins

A Londres qui par attention déférente

Ne l'expose plus aux regards malsains...

 

  

elephant-man-free5.jpg 

jill bill

Repost 0
Published by jill-bill.over-blog.com - dans Poésie
commenter cet article
10 septembre 2010 5 10 /09 /septembre /2010 22:09

 

 

 

images-copie-1

 

 

Nouvelle communauté

 

 

Oyez oyez aminautes

« La cour de récré de JB »

Nouvelle communauté

Vient de se créer

Elle reprend les prénoms du mercredi de notre amie Bigornette

Qui passe le flambeau

Pour les raisons que vous savez.

Chaque mercredi à 10 heures

Un prénom tantôt masculin, tantôt féminin

Vous sera dévoilé

Copie à rendre le mercredi suivant à 10 heures 

Prévenez-moi dès que votre œuvre sera postée sur votre blog

(Prose ou vers)

Via un commentaire sur le mien.

Pour rejoindre la communauté

« La cour de récré de JB »

Si la plume vous démange

Inscrivez-vous en toute convivialité

A celle-ci

Je vous donne rendez-vous

Au mercredi 22 septembre 2010 à 10 heures

Pour la reprise des prénoms

Merci à Bigornette pour sa confiance

Merci à vous les anciens et à vous les nouveaux

De bien vouloir rejoindre

La cour des personnages imaginaires du mercredi

 

Bien amicalement de JB

Qui croise les doigts...

 

jill bill

 

Repost 0
Published by jill-bill.over-blog.com - dans Jeux
commenter cet article
9 septembre 2010 4 09 /09 /septembre /2010 23:05

 

 

cigarette-smoke-people.jpg

 

 

Nous fûmes...

 

Fumes-tu ?

Parce que fumer tue

Je fus, tu fus, il fut, vous fûtes... nous fûmes

Humour noir bitume

Etre ou ne pas être fumeur

Tumeur je meurs,

De ta cendre à ma cendre

Tabac tu vas me descendre

En fumée

Moi indifférent d'enfumer

Mon monde

A la ronde

D'un coup d'allumette

Sans me prendre la tête

Juste leurs poumons...

Pauvre con !

Maligne la tumeur

Détruit comme la rumeur

S'infiltre, encrasse

Et de vous se débarrasse

Comme on écrase un mégot du pied

En fin de clope consumée,

Toux toux toux

Elle est toux pour moi, toux

Entre l'index et le majeur

Je brûle ma vie, raccourcis mes heures...

Fumes-tu ?

Parce que fumer tue...

 

 cigarette

 

 

 

jill bill

 

 

Repost 0
Published by jill-bill.over-blog.com - dans Poésie
commenter cet article
9 septembre 2010 4 09 /09 /septembre /2010 12:03

 

 

 

 

medium_clin_d_oeil_4.jpg

 

 

Les dix choses que j'aime le plus

A la demande de Catiechris « Tag »

 link

 

En 1

Moa

En 2

Mio (Mon chat)

En 3 Mao (Pour ses cols)

En 4

Lui mon zhéros

En 5

Eux (Mes mômes)

En 6 Piaf

En 7 la pizza

En 8 Zaza (ma pie)

En 9 (Les zeufs)

En 10

Les vers entre amies !

 

Voici ma recette...

Sans queue ni tête ??

Juste un peu de désordre dans mes zamours

JB a de l'humour !!

 

jill bill

 

 

Repost 0
Published by jill-bill.over-blog.com - dans Billet d'humour
commenter cet article
9 septembre 2010 4 09 /09 /septembre /2010 07:00

 

 

 

Le jeudi poésie

Des Croqueurs de Mots

Quinzaine de lilie à la barre

 link

 

 Kilt ou double...

  

 

Légende ou vérité

Que cache le kilt de l'Ecosse

Par dessous

Mâle appendice sans caleçon ?

J'espère un coup de main du vent

Pour le voile lever

Je le veux assez rosse

Pour qu'il soulève par dessus le genou

Cette célèbre jupe plissée dont

La curiosité féminine titille assurément...

 

Charles d'Angleterre

Et autres Messieurs porteurs des traditions

Une heure de vilain vent

Verrai-je bien de ces choses

A ma fenêtre ?

Boules de gomme et mystère...

L'épingle de la pudeur jusqu'ici a tenu bon

Pour mon grand désappointement

Connaîtrai-je, si le vent crime de lèse-majesté ose

La vérité un jour... Peut-être !

 

Jill bill

 

 

 

ln40_878544_1_px_501__w_ouestfrance_.jpg

Repost 0
Published by jill-bill.over-blog.com - dans Poésie
commenter cet article
8 septembre 2010 3 08 /09 /septembre /2010 17:16

 

 

 

101 rue de la Mazurka

Saison 2 Chapitre 1

 

link

 

image-siamois.jpg

 

Un jeune styliste au look très efféminé eut vent de la location. Steve Saint Rentlau a le coup de foudre pour l'appartement du quatrième. Celui de Jane qui le quitte pour une île. Sans être très connu encore, juste quelques clientes excentriques qui aiment les coiffeurs du même style, il invente la mode mondaine de demain, dessine ses créations et a pour l'étoffe une véritable passion. Petit il déshabillait la Barbie de sa soeur Marleen pour habiller Ken. La propriétaire une rombière fortunée ravie le lui loue et fait la promesse de venir se vêtir chez lui s'il consent à des prix d'ami bien sûr. Stevy pour les intimes vit avec Wonder, une siamoise, non pas la jeune femme, mais une chatte. La gardienne de l'immeuble Hermina lui présente les autres locataires. De l'homme affairé au comptable en passant par la journaliste et l'oncle et la nièce, le mafieux et sa poule, la vieille dame au toutou et le noctambule. Steve a un ami cohabitant le coiffeur Zizi de Bruant, fils d'une petite noblesse dont le père ratiboisé aux jeux s'est pendu au bois. La paire au jeu de l'oie est d'un bonheur théâtral. Les ma biche tu triches où les zou tu joues sont légions... Sans parler du je te raconte pas où pas folle la guêpe en se refaisant la mèche. La snob propriétaire envoie un e-mail à son amie éloignée mais très proche:

valence. cienne @ hotmail.fr à bergamotte.de.beur @ hotmail.fr le 8 septembre 2010 :

 

Très chère amie,

Je viens de louer mon bien de la rue de la Mazurka à un jeune styliste charmant Steve Saint Rentlau qui semble être prometteur à en croire les ravissantes tenues qu'il porte de sa griffe. La classe de notre rang à Santa Patata y gagne à le connaître. J'en glisserai un mot à Mademoiselle Noëlle la journaliste du premier. Elle lui fera l'article, elle me doit sa place. Certes il est comment dire surprenant de beauté monoïque, je l'en soupçonne, d'ailleurs il a un ami du style de Zaza Napoli échappé de la cage aux lions, crinière fauvement rousse. Je vous le dis en toute discrétion hormis ma cousine Gabrielle de Mouche et son époux, mon coiffeur Paul Ine, mon traiteur Marc Assin et le toiletteur « Chichi chic » de Zoë ma chihuahua nul n'est au courant... Je compte sur votre langue morte. J'ai hâte qu'il me taille quelques amours de robe à ma taille 56. Je vous embrasse ma chère Bergamotte, à bientôt de vos nouvelles. Votre fidèle Valence

 

Réponse de bergamotte. de.beur @ hotmail.fr à valence.cienne @ hotmail.fr : le 8

septembre 2010 :

 

Ma très chère,

Je prends connaissance de votre courrier et comme le monde est petit voyez-vous, Stevy est le petit neveu de la grand-tante Bertille de feu mon époux... Un jeune homme for-mi-da-ble avec un talent fou et gai... Il surprend par derrière son maître le tal-en-tu- « eux » Omlette et sa maison de couture « Le rêve d'Eve » Demain il sera hors de prix !! Vous verrez... Dépêchez-vous de le courir avant que votre bourse en souffre... hu hu !! Remettez le bonjour à Noëlle votre voisine, j'ai plaisir à lire ses articles dans la rubrique « La petite rapporteuse »... A un de ces dimanches pour le cinq à l'horloge, nous bavarderons autour d'un thé, ramenez donc les petits fours ! Je vous embrasse ma chère Valence de Miroboland, à bientôt certainement. Votre sincère Bergamotte

 

 

Jill bill

Repost 0
Published by jill-bill.over-blog.com - dans Prose
commenter cet article
8 septembre 2010 3 08 /09 /septembre /2010 00:00

 

 

Pour le casse tête de la semaine avec Lajemy

Du 12 au 18 septembre 2010

 link

 

 

L'auguste

 

 

Il n'a pas l'humeur à la piste

L'artiste

Le clown est bien triste

Dans son sourire dessiné

Et son rouge nez

Nul ne voit son coeur brisé

A l'auguste que l'on nomme

Grotesque bonhomme

Bouffon de l'arène en somme

Il s'efforce

De ne montrer que l'écorce

D'un personnage... A force

De rentrer dans l'habit

On ne voit plus pardi

Que ses enfantines pitreries

Mais dessous il cache à la perfection

Son chagrin de plomb

Il retient ses larmes d'émotion

Alors il entre pour la énième fois

Sur la piste ma foi

Et sous les bravos tel un roi

Il salue le public du chapeau

Dans son large bariolé manteau

Et ces péniches pour godillots

Sous le grand chapiteau

Il fera son numéro

Quelques pitreries.... En solo

Il est mort le clown blanc

Son ami, son compère, son confident

Depuis plus de vingt ans...

Mais le spectacle doit continuer

Le rideau doit se lever

L'auguste a mal dans son sourire dessiné...

 

jill bill

 

 

1935-1 m 

 

 

 

Repost 0
Published by jill-bill.over-blog.com - dans Poésie
commenter cet article
6 septembre 2010 1 06 /09 /septembre /2010 23:05

 

 

 bz9yjsav.gif

 

 

Chers cousins !

 

 

Je rentre d'un dimanche

Cousins d'une lointaine branche

M'ont invitée pour le baptême

Du p'tit dernier Anselme

Sommes vaguement ressemblants

Avec Laurent Outan

Ses femmes et ses gamins,

Bigame le coquin

Je vous ramène un cliché

De l'ambiance très collée serrée

De la soirée branchée TV docu

Avec au menu

Pétard, cannette, hamburger frites

J'en reviens toute déconfite

Chiffonnée dans mon tailleur

J'aurai préférée être ailleurs...

La conciergerie du zoo

Pas un palace, un château

Et mes cousins quoi que très accueillants

Un poil trop nature... Vraiment !!

 

Ma mémé Jeanne râle et boude dans son coin

Je n'ai pas voulu l'emmener chez les cousins

Laurent l'aurait dragué comme une bête

Pour qu'elle lui fasse une galipette !

 

Jill bill

 

 

 

singe-animaux-0020.jpg

 

 

Repost 0
Published by jill-bill.over-blog.com - dans Poésie
commenter cet article
6 septembre 2010 1 06 /09 /septembre /2010 07:00

 

  

 

37ième défi à l'Abordage

Pour la communauté des Croqueurs des Mots

Quinzaine de Lilie à la barre

link

 

 

Je vous laisse Virgule !

 

 

Je ne veux entendre ni de près ni de loin

Aucun

Point d'exclamation

Point d'interrogation

Je m'offre une parenthèse

Ne vous déplaise

Quelques points de suspension

Dans ma vie chagrinée

Par vos règles châtiées

Point ceci ou cela et entre nous ce vous !!

Vous mettez aussi sur tout

L'accent

J'ai l'impression d'avoir cinq ans

Vous m'apostrophez

Continuellement vous m'humiliez

Même devant notre chien Virgule

Et ce en lettres majuscules

Entre guillemets voyons

Suffirait à me faire la leçon...

Ma mère qui ponctuellement

Me rend visite annuellement

Voit d'un mauvais œil

Votre point final à cet accueil

Et bien soit

Vous dis-je écarlate

C'est moi qui prends la valise

Et à ma guise

Ne reviendrai que si vous ne ponctuez

Votre tempérament d'ours mal léché !!

 

Point virgule

Ou point... A bon entendeur...

Pardon si je vous bouscule

Les trains partent à l'heure !!

 

 

jill bill

 

 

blog-a-mille-mains.jpg

 

 

 

 

Repost 0
Published by jill-bill.over-blog.com - dans Poésie
commenter cet article
6 septembre 2010 1 06 /09 /septembre /2010 01:03

 

 

 

Jeu

Texte à 8 trous

Solution

 

Celle-là n'est point une paire

Elle ne chevauche pas les nez

Mais accueille d'autres paires

Dans le besoin NATUREL de se soulager

Gueule ouverte elle en voit défiler des fesses

Des belles, des moches cela sans pause

Madame PIPI le confesse

Sa vie n'a rien d'un ROMAN à l'eau de rose !

La publique est courageuse ma foi

Plus que sa JUMELLE la privée

Car elle se lève mille fois

Pour asseoir ces LUNES pleines et pressées

Chez moi elle porte l'habit noir jaune

Et rouge, du PAYS nos couleurs

Pour recevoir son roi et sa REINE au trône

Nos princes plus au château font ailleurs

Voici présentée

La LUNETTE des W.C.

Côté «cour» chez nous le p'tit endroit

Ca est un belgicisme une fois...

 

LE GAGNANT EST BOUDOUX

Du blog les bêtises de Boudoux

(voir dans mes liens)

A toi le Dragokado bientôt...

  

 

alfred.jpg

 

 

Grand merci aussi à

Adamante, Ecureuilbleu, Emma, Cathy, Covix, Harmonie, Jean-Pierre, Lajemy, Lemantine, Mamazerty, Nina, Olivier de Vaux, Reinette, Yolande, zip de zoup,

 

A la prochaine !

 

JB

 

Repost 0
Published by jill-bill.over-blog.com - dans Jeux
commenter cet article

Présentation

  • : Melting-pot créé le 31-8-2010
  • Melting-pot créé le 31-8-2010
  • : Blog de jill bill (Fabienne)Poésie, humour, jeu à trous mensuel, jeu de la floue t'es, haïku-tanka, défis de communauté, maîtresse de la cour de récré de JBNationalité belge, mariée.
  • Contact

Rechercher Un Titre

Calendrier

Vidéo

Catégories